drapeau des Comores

Union des Comores

Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement et de la Recherche

Presentation

Dans le cadre du 10ème FED, l'action de l’Union Européenne appuie la stratégie de développement des Comores définie dans le Document de Stratégie de Croissance et Réduction de la Pauvreté (DSCRP), en identifiant les principaux leviers permettant au pays de consolider les bases d'un développement durable. C’est ainsi que l’éducation est identifiée comme étant un secteur d’intervention prioritaire.

Le 17 mai 2013, l’ambassadeur Alessandro Mariani, alors chef de la délégation de l’Union européenne à Maurice, en présence du Conseiller de coopération M. Pierre Laye représentant l’Ambassadeur de France, et du Vice-président en charge des finances, M. Mohamed Ali Soilihi, accompagné des Vice-présidents Messieurs Nourdine Bourhane et Fouad Mohadji, et du ministre de l’éducation nationale, M. Mohamed Issimaila, ont signé deux conventions de financement dont celui du « Projet Renforcement du Pilotage et de l’Encadrement de l’Éducation aux Comores » (PRePEEC), qui mobilisera 2,3 milliards de francs soit 4,685 millions d’euros.

Au cours de ce projet du 10ème FED, nous allons nous attacher en particulier à renforcer et à développer les acquis en termes d’amélioration de la qualité des apprentissages, en intervenant tant sur les contenus des enseignements et des apprentissages que sur la formation des enseignants et du corps d’encadrement.

L’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages bénéficiera au final aux élèves et étudiants comoriens, donc aux familles et à l’état comorien.

Pour y atteindre, le projet vise respectivement à contribuer :

  • À l’amélioration du système d’information et de communication pour permettre aux décideurs de prendre les orientations nécessaires et au bon moment,
  • Au renforcement des capacités des cadres du MEN et des CEIA en vue d’améliorer le pilotage et la gestion de l’éducation,
  • Aux conditions d’apprentissages et de formations des cadres à travers l’acquisition de manuels et outils pédagogiques.

Les cibles directes du projet sont alors :

  • Toutes les catégories des enseignants, auxquelles la pratique d’enseignement et d’évaluation doit améliorer ;
  • Les Chefs d’établissements pour une meilleure professionnalisation du métier avec au final la création d’un corps de chefs d’établissement ;
  • Les Conseillers et Inspecteurs pédagogiques du primaire, du secondaire et du sous-secteur Enseignement Technique et Formation Professionnelles qui constituent le coeur des acteurs de terrain par leur mission de formations et d’évaluation ;
  • Les cadres du Ministère de l’Education Nationale et ceux des Commissariats en charge de l’Education dans les îles pour un renforcement des capacités du pilotage et de gestion de l’éducation.

À côté de ces cibles qui constituent les principaux acteurs, le projet compte renforcer la collaboration avec les ONG de l’Éducation, les syndicats de l’éducation et l’Université des Comores.

Lors de la cérémonie, l’Ambassadeur de l’UE, effectuant la dernière mission de son mandat aux Comores, a réaffirmé l’engagement de l’Union Européenne à accompagner les Comores sur le chemin du Développement Durable et s’est réjoui des progrès accomplis politiquement par une transition démocratique réussie, économiquement avec l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres très Endettés (IPPTE), socialement avec l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation, et, sur le plan des infrastructures avec la relance du Fonds d’Entretien Routier (FER) et de grands chantiers des routes.

L’Ambassadeur Mariani a également souligné la qualité du dialogue et de la collaboration entre l’Union Européenne et l’État Comorien, l’encourageant à relever les défis de bonne gouvernance au profit de l’amélioration du niveau de vie de l’ensemble des comoriens.